• Se dire : « Nous nous sommes masturbés ! »

     

    Dire « Je me suis masturbé  ! »

    Qui ne le fait pas lorsqu’il se retrouve seul avec son envie ?

    Je vais plus vous décrire ma manière préférée lorsque je suis seul et que je pense à elle, MA tendre et bien aimée Chimalis. Je me décalotte bien à fond et je place ma main en « poulpe » pouce vers mon ventre et gland bien au contact de la paume de ma main. En pensant très fort à elle je vais jouer durant dix bonnes minutes à répondre aux contractions de mon périnée en pressant mon vit énorme des pensées qui m’habitent.

    Tout cela pour voir une perle se former et couler sur mon gland. Perle que je t’offre Chimalis pour construire ton collier. Je sais que tu n’aimes pas cette comparaison mais ta vulve est comme ces huîtres perlières aussi belles que leurs franges ciselées baignant dans leur jus aussi salé que le tien. Ma perle étant venue pour parer ton cou de ce merveilleux collier que je prends plaisir à construire pour toi, j’ai pris un demi-blanc d’œuf dur et ai savamment caressé mon gland en visionnant de tes merveilles.

    Tranquillement la montée de mon nectar est survenue. J’ai alors bloqué l’espace d’un instant sa libération pour en goûter encore plus la force et ôtant mon index de mon méat une première forte giclée baigna un de mes tétons suivie de trois ou quatre toutes aussi délicieuses. Ayant rempli mon demi-œuf de ton ambroisie préférée je le portais en ma bouche afin de te déguster, seule manière d’entrer en communion spirituelle avec toi My Little Flea.

    P.S. : Je sais que tu détestes que je parle d'huîtres pour ta moule (Voilà comme cela tu auras la totale… lollllllll) mais Chimalis je ne vois aucun autre mollusque avoir de si belles draperies rappelant les tiennes. 

     
    Yahto



    _________________________________________________________________________

    Dire que « moi aussi je me suis masturbée !! »


    Et oui qui ne le fait pas quand l'envie devient trop forte ?

    Je pense aussi à toi mon bien aimé ange gardien de mes sens. Je commence par caresser la naissance de mes seins dont les pointes s'érigent comme deux tipis qui abritent mes envies.

    Mes mains descendent le long de mon ventre. Le caresse doucement et longuement pour ensuite se poser sur mes cuisses. Je ferme les yeux. Et ce ne sont plus mes mains mais les tiennes qui sont posées sur moi, douces et calleuses à la fois.

    Tu passes sur mes cuisses lentement puis elles se rejoignent vers mon puits d'amour déjà bien humide juste à l'idée des perles que tu viens de récolter pour moi et que tu viens de m'envoyer.

    Tes doigts glissent dans la rivière de mon désir intime, tu effleures mon petit doigt d'amour, tu tournes autour tu excites mes sens. Et quand j'entends ta voix qui m'appelle à la jouissance, je ne peux me retenir de crier ton nom, pour libérer tout cet amour que j'ai pour toi mon Yahto, mon ange gardien.

    Chimalis
     22.05.2013

    « DésirSource de vie »
    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires de cet article


    Vous devez être connecté pour commenter