• Honore-là, quel Honneur !

     

     

     

    Honore-là, quel Honneur !

     

    Lève-toi devant cette Dame que tu as croisée,

    Grandis vers elle, comme si tu voulais la toucher,

    Découvre-toi, tête nue, envie d’être léché,

    Pleure de ta larme de Joie pour l’embraser.

     

    Honore-là, quel Honneur !

     

    Laisse sa main coulisser car elle adore donner,

    Gémis sous ses suaves caresses qu’elle se sache aimée,

    Effleure-là de tes doigts pour la voir ronronner,

    Sens en toi monter le plaisir de l’acclamer.

     

    Honore-là, quel Honneur !

     

    Exciter de notre Amour, vouloir nos desserts,

    Pénètre-là, emporte-là, noie-là, aime-là !

    Que son corps ondule sous les déferlantes qu’il sert,

    Qu’elle explose et trouve l’apaisement du calme plat.

     

    Honore-là, quel Honneur !

     

    Réveil de mon doigt masturbé, écrire ses mots,

    Qu’elle sente couler la liqueur chaude de Mon Amour.

    L’entendre crier, parcourue de spasmes à son tour,

    L’emporter dans le nid de mon Cœur, bien au chaud. 

     

     

    Honore-là, quel Honneur !

     

    Yahto M Chimalis

     

    Honore-là, quel Honneur !

     

    «  Rien n’est plus beau et puissant qu’un tendre réveil où son doigt d’Amour n’a qu’une envie : se tendre vers et pour ELLE » Yahto

     

     

     

     

    « Les dons de soi-mêmeOde à une femme mal aimée ! »
  • Commentaires

    1
    Jeudi 17 Décembre 2015 à 05:16
    Hello Les Amoureux,

    Que cette première strophe est belle avec sa double lecture possible,
    puis le mariage de l'art de la poésie avec celui de la photo, superbe.

    Je ne connaissais pas Pierre Bachelet mais quelle magnifique toune.

    Bises.

    Suivre le flux RSS des commentaires de cet article


    Vous devez être connecté pour commenter